http://www.abitibi-temiscamingue.upa.qc.ca

Extrait du NOUVELLES FRAÎCHES, 18-11-19

Le dimanche 18 novembre, l’UPA a invité la population à se joindre aux productrices et producteurs agricoles de partout au Québec, représentants du secteur agroalimentaire et parte­naires, à marcher dans le centre-ville de Montréal pour démontrer leur appui à l’agriculture d’ici. Ce grand ras­semblement citoyen nous a unis autour d’une même cause : celle de notre avenir alimentaire qui dépend du respect de notre agriculture et du soutien aux produc­teurs et aliments d’ici.

Le secteur agricole a été sacrifié dans les dernières an­nées. À chaque attaque, les producteurs et productrices relèvent leurs manches et continuent de travailler pour nourrir les fa­milles d’aujourd’hui et de demain. Ces mêmes familles nous expriment leur appui, entre autres, en achetant des produits locaux. Ils veulent faire une différence.

Les producteurs et productrices d’ici sont soumis à diverses normes qui assurent aux consommateurs des produits de qualité : le bien-être animal, la biosécurité, ainsi que la protection de l’environnement font notam­ment partie de ces normes canadiennes. La réciprocité des normes avec les produits importés doit être appliquée pour ne pas désavantager nos produits.

En visant à réaffirmer notre volonté collective de prendre en main notre système alimentaire, les divers acteurs im­pliqués dans cette marche ont envoyé un message clair aux deux paliers gouvernementaux. Ceux-ci doivent me­surer l’importance du secteur agricole, en faire l’une de leurs priorités et prendre des alignements forts pour que des mesures de soutien soient appliquées à l’ensemble de la filière agroalimentaire. En terminant, je remercie tous les producteurs, productrices, citoyens et citoyennes de la région qui ont joint leurs forces à une grande cause socié­tale pour les générations futures.

Pascal Rheault, président