https://www.abitibi-temiscamingue.upa.qc.ca

L’agriculture en Abitibi-Témiscamingue a connu une excellente année en 2020. Pas moins de 39 nouvelles fermes ont vu le jour, ce qui ne s’était pas vu depuis au moins 25 ans. On déplore cependant 11 fermetures, pour un gain net de 28 fermes en région. Inutile de rappeler que pendant la décennie 2008-2018, la région avait perdu 150 fermes environ.

Un des éléments les plus importants est que pas moins de 4 200 hectares de terres de plus ont été mises en production, soit près de 5 900 terrains de soccer. Quand on pense à tous les efforts que ça a pris à nos ancêtres pour défricher ces terres, ça vaut la peine de les garder, voire les remettre en production.

Ça fait longtemps que l’UPA s’inquiète et milite pour la protection du territoire agricole. L’entente signée l’été dernier avec l’Agence des forêts privées, le MAPAQ et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour une plus grande protection des terres qui sont en friche depuis moins de 30 ans en est un bon exemple. Cette entente, espérons-le, permettra à des gens qui ont des projets agricoles de pouvoir les réaliser à un prix raisonnable.

L’année 2020 n’a pas été que celle de la COVID-19, en Abitibi-Témiscamingue, ça a été également l’année de la croissance des producteurs maraîchers et fruitiers. Pas moins de sept nouvelles entreprises agricoles ont vu le jour dans ce domaine, qui était auparavant marginal dans la région. Avec l’intention avouée du gouvernement du Québec d’augmenter l’autonomie alimentaire du Québec, il s’agit d’une excellente nouvelle pour la région.

Voici les nouvelles fermes par type de production:

Grandes cultures 13
Horticulture maraîchère et fruitière 7
Production bovine 7
Fourrage 5
Productions animales diversifiées 4
Acériculture 2
Apiculture 1
Total 39

 

Vous pouvez cliquer ici pour plus d’information