https://www.abitibi-temiscamingue.upa.qc.ca

Rouyn-Noranda, 08 décembre 2017 – La fédération régionale s’est vue décerner le prix Jean-Paul Raymond pour son projet « Unis pour le développement de l’agriculture », lors du 93e congrès général de l’Union des producteurs agricoles (UPA). Cette reconnaissance vise à récompenser et mettre en valeur des équipes d’agricultrices et d’agriculteurs ayant mené à bien une action collective en vie syndicale.

Dans un premier temps, la fédération régionale s’est dotée d’une stratégie de mobilisation (incluant pétition, manifestation, rencontre de députés) pour contrer les intentions de Pierre Paradis, ministre de l’Agriculture alors en poste. Ces intentions visaient à obliger les produc­teurs de maïs, de soya, de pommes et de pommes de terre à choisir, au 1er juillet 2016, entre l’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA) ou les programmes AGRIS. La région dénonçait le risque que le retrait de l’ASRA dans ces productions soit le début de la fin du pro­gramme tous secteurs confondus. Considérant que 70 % des fermes d’Abitibi-Témiscamingue sont assurées à l’ASRA, elle a fait valoir qu’il s’agit d’un outil essentiel pour le développement du secteur agricole de la région. La Fédération a donc formé un comité de sécurité du revenu, chargé de définir et de coordonner une stratégie d’action régionale, et d’impliquer les syndicats locaux et spécialisés dans la réalisation des actions.

Dans un deuxième temps, la stratégie visait la mise en place d’outils de soutien modulés selon les spécificités régionales. L’une des solu­tions proposées provenait des recommandations d’un groupe de travail ministériel sur la sécurité du revenu en agriculture. Notamment, cette solution consistait en une bonification du programme Agri-Québec et un programme d’aide aux investissements productifs spécifiques pour la région. La Fédération a obtenu un large appui à ses demandes de la part des interve­nants économiques, municipaux et sociaux de la région.

« C’est une distinction méritée par le travail d’une équipe de permanents, d’élus ainsi que de productrices et producteurs dévoués, impliqués et solidaires. L’idée a émané de préoccupations soulevées par les agricultrices et agriculteurs eux-mêmes. Nous avons fait preuve d’écoute active, nous avons réfléchi à une solution structurée puis nous les avons consultés et d’un com­mun accord, nous sommes passés à l’action. C’est avec une adhésion totale, empreinte de cons­tance et de cohérence, que ce projet s’est déroulé. Force est de constater que nos efforts ont porté fruit puisque c’est maintenant devenu une réalité provinciale. Les meneurs d’enjeux reconnais­sent la nécessité d’avoir des programmes spécifiques pour compenser nos réalités territoriales. Je tiens à adresser toutes mes félicitations à la fédération régionale », d’affirmer Sylvain Vachon, président de la Fédération de l’UPA d’Abitibi-Témiscamingue.

Dans le cadre de son 93e congrès général, l’UPA organisait, en partenariat avec Aliments du Québec, un dîner-bénéfice en soutien à UPA Développement international, qui souligne cette année ses 25 ans. Lors de cet événement, animé par Alexandra Diaz et Geneviève O’Gleman de l’émission Cuisine futée, parents pressés (Télé-Québec), l’UPA a fièrement annoncé les lauréats de la 25e édition du prix Jean-Paul-Raymond, mentionné ci-haut, ainsi que la lauréate du prix Gérard-Filion soulignant le travail exceptionnel d’un employé ayant fait sa marque pour l’agriculture au Québec.

— 30 —

Source et information :
Mariève Migneault
Responsable des communications et de la vie syndicale
Fédération de l'UPA d'Abitibi-Témiscamingue
819 762-0833, poste 312