https://www.abitibi-temiscamingue.upa.qc.ca

Rouyn-Noranda, 26 août 2020 – Rouyn-Noranda, le 18 août 2020 |  La campagne de recrutement «  J’y vais sur-le-champ », qui offre un incitatif de 100 $ par semaine du ministère de l’Agriculture du Québec et administré par le Centre d’emploi agricole de la Fédération régionale de l’Union des producteurs agricoles, pour recruter des travailleurs agricoles dans le contexte de la covid-19, a été un succès en Abitibi-Témiscamingue.

Pas moins de 68 personnes ont bénéficié de ce supplément jusqu’à présent à la suite de l’appel lancé en avril par le premier ministre François Legault. Au total, 55 000 $ ont été versés aux travailleuses et travailleurs agricoles de la région dans le cadre de ce programme depuis le 15 avril. Les employés admissibles peuvent recevoir l’incitatif s’ils travaillent au moins 25 heures par semaine pour une durée maximale de 24 semaines, jusqu’au 31 octobre 2020.

Les besoins ont été comblés

L’engouement des gens de l’Abitibi-Témiscamingue pour aller aider les agriculteurs de la région a permis de combler tous les besoins de main-d’œuvre jusqu’à présent, même si la région a reçu moins de travailleurs étrangers temporaires en raison de la covid-19.

Par exemple, les Jardins Tomates et Camomille de Rouyn-Noranda ont pu engager six employés grâce au programme J’y vais sur-le-champ. « Nous devions recevoir un travailleur mexicain au mois de mai. Mais il n’est pas venu. J’ai été agréablement surprise du nombre de candidatures reçues lorsque nous avons lancé nos offres d’emploi.  Une petite ferme qui débute comme nous ne pouvons pas payer 20$ de l’heure. Donc le supplément gouvernemental nous a donné un pouvoir de recrutement plus grand », soutient la copropriétaire, Kamylle Béchard-Plourde.

À la ferme Gélijean de Nédelec, le programme a également permis d’aider à combler les besoins pour cet été. « Nous avons cependant deux étudiants qui retournent à l’école. Nous allons devoir les remplacer pour terminer la saison puisque nos récoltes se poursuivent jusqu’en octobre. Nous sommes donc en recrutement en ce moment », affirme la copropriétaire de la ferme en production maraîchère, Nancy Gélinas.

Merci!

Le président régional de l’Union des producteurs agricoles en Abitibi-Témiscamingue, Pascal Rheault, se réjouit que les besoins aient été comblés pour l’instant, car rien n’était assuré en début de saison. « J’aimerais remercier les gens qui ont répondu à l’appel et qui ont aidé nos agriculteurs. Plusieurs fermes sont dépendantes de l’accès à la main-d’œuvre locale ou étrangère et nous savons que le recrutement est difficile. Particulièrement cette année où il y avait moins de travailleurs étrangers temporaires. La campagne J’y vais sur-le-champ a vraiment suscité un intérêt pour le travail en agriculture et a atteint son objectif de favoriser notre autonomie alimentaire », a mentionné M. Rheault.

Avec le retour en classe de plusieurs travailleurs, certains producteurs pourraient toujours avoir besoin d’aide dans les prochaines semaines. Il est donc toujours possible d’aller travailler chez certains agriculteurs et de bénéficier du supplément de 100 $ par semaine. Le programme se termine le 31 octobre. Pour avoir accès au Centre d’emploi agricole : https://www.emploiagricole.com/liste-des-emplois/

— 30 —

Source et information :
David Prince
Responsable des communications et de la vie syndicale
Fédération de l'UPA d'Abitibi-Témiscamingue
819 762-0833, poste 312