https://www.abitibi-temiscamingue.upa.qc.ca

Je suis bien placé pour savoir que les producteurs et productrices agricoles sont très occupés et ont souvent peu de temps disponible. La gestion d’une entreprise agricole exige plusieurs heures de travail.

Par contre, je suis également bien placé pour savoir que l’implication des producteurs et productrices en politique municipale et à l’UPA fait une énorme différence sur notre industrie. Être impliqué, oui c’est du temps à allouer, mais ça rapporte également de le faire.

Une voix aux agriculteurs

Il y a 28 ans, j’ai décidé de devenir conseiller municipal afin de donner une voix aux agriculteurs de mon secteur qui étaient peu impliqués et qui étaient parfois victimes de certaines décisions d’élus moins familiers avec le monde de l’agriculture. Puis, il y a 12 ans, j’ai accédé à la mairie de ma municipalité.

Au fil des ans, plusieurs producteurs se sont impliqués dans différents organismes. Je pense notamment à Simon Simard qui a siégé au Centre local de développement et à d’autres qui ont intégré leur conseil municipal. Ces implications ont mieux fait connaître les retombées positives de l’agriculture. C’est incroyable le changement de perception à l’égard de notre métier que j’ai pu observer des autres élus et intervenants de ma MRC depuis nous sommes davantage impliqués.

Novembre prochain

Ceci étant dit, dans mes rêves les plus fous, j’aimerais que la voix de l’agriculture soit bien présente dans toutes les MRC et les municipalités de la région.

Depuis quelques années, les MRC ont de plus en plus de budgets et de pouvoirs pour du développement économique sur leur territoire. Il est donc essentiel que les producteurs et productrices puissent plaider en faveur d’un développement agricole dans la région. Par exemple, beaucoup de fonds sont disponibles pour réaliser et mettre en œuvre des Plans de développement de la zone agricole (PDZA). Il est donc important que toutes les MRC de la région puissent compter sur un tel plan, ce qui n’est pas encore le cas.

Pour que l’agriculture devienne une priorité, il faut que des agriculteurs s’investissent.

Les élections municipales auront lieu en novembre prochain. Pourquoi ne pourrait-on pas compter sur une belle brochette de producteurs et productrices pour amener le sujet agricole comme une priorité régionale. Tous les types d’agricultures ont leur place afin de tendre vers une plus grande autonomie alimentaire.

Parfois, nous pouvons avoir l’impression que s’impliquer dans notre municipalité est complexe et que ce n’est pas fait pour nous. Au contraire, comme producteurs, nous possédons une expertise qui peut bénéficier à tous. Et l’Union des producteurs agricoles peut aussi vous fournir une mine d’informations pour vous aider. Pourquoi ne pas minimalement assister aux réunions du conseil municipal pour commencer. Et qui sait jusqu’où ça pourrait vous mener!